Le kit est livré dans un immence carton. Chaque élément est parfaitement bien emballé dans du papier bulle. IMG_3741.JPG

Après avoir remis en place mon atelier, j'ai pu me lancer dans le montage du modèle. IMG_3910.JPG

Ne sachant pas par quoi commencé, j'ai décidé de commencer par les commandes. L'ensemble des pièces sont en fibre. Les ailes et les stabs contiennent déjà les renforts en CTP dans lesquels se fixeront les servos. Ces renforts ont été intégré pendant le moulage. Les emplacements des servos sont prédéfinis dans les ailes et stab. Il ne reste plus qu'à découper les passages de servo, ajuster selon le format des servos puis les fixer. IMG_3920.JPG

IMG_3922.JPG

IMG_3923.JPG

IMG_3924.JPG

Les servos des stabs sont placés à proximité de la nervure d'emplanture. Cela signifie qu'il n'est pas nécessaire d'y intégrer les rallonges. Celles-ci seront directement intégrée dans le fuselage. Ayant prévu de laisser les stabs démontable, les rallonges seront accessibles pour connecter chaque stab. IMG_3926.JPG

Le même travail est à faire pour les ailes. Là encore, les renforts de fixation en CTP sont posés pendant le moulage. Il ne reste qu'à ouvrir les passage de servo, proprement, puis à fixer les servos. IMG_3927.JPG

IMG_3928.JPG

Ici, il est nécessaire d'intégrer les rallonges aux ailes. Ces rallonges ont été sécurisée par l'ajout d'un morceau de blenderm. IMG_3929.JPG

IMG_3930.JPG

IMG_3931.JPG

Une fois les servos posés, j'ai réalisé l'ouverture du nez de l'avion selon le format du support moteur pour le passage de celui-ci. Le moteur retenu est un Hacker Q80. Contrairement à celui de l'Axial, il n'est pas réducté et se fixe par l'avant. C'est pourquoi le couple de fixation doit être solidement collé dans le nez du fuselage. Ici, je me suis servi du couple pour, une fois bien centré, pouvoir dessiner la zone à évider. IMG_3934.JPG

Le nez est intégralement en carbone. Il est donc très facile de créer des ouvertures dedans. j'utilise pour cela une Dremel avec un petit tambour de ponçage. Le carbone créant une poussière très fine, il est plus que vivement recommander de porter un masque anti-poussière durant ces opérations! FullSizeRender1.jpg

Une fois l'ouverture réalisée, j'ai fait un premier montage à blanc (sans collage). FullSizeRender2.jpg

FullSizeRender3.jpg

FullSizeRender4.jpg

C'est beau, tellement c'est bien ajusté! :)

Avant de passer au collage du bâti moteur, j'ai préparé l'ensemble des guignols afin de tout coller en une fois. Il faut pour cela rechercher par transparence le bloc de bois qui a été noyé dans le moulage des éléments et centrer par rapport au palonnier du servo. Une fois cela fait, il ne reste plus qu'à ouvrir le passage du guignol et s'assurer qu'il est suffisamment ajusté. FullSizeRender5.jpg

Là encore, les saignées sont réalisées avec Dremel FullSizeRender6.jpg

FullSizeRender7.jpg

FullSizeRender8.jpg

FullSizeRender9.jpg

FullSizeRender10.jpg

FullSizeRender11.jpg

FullSizeRender12.jpg

L'alignement semble parfait. Je peux coller. IMG_3969.JPG

IMG_3970.JPG

Suite au collage des guignoles, j'ai monté les commandes. Elles sont composées de 2 chapes à rotule, une tige fileté de 3mm et un tube carbone pour la finition. N'étant pas pleinement satisfait du résultat, je n'exclue pas de modifier ces commandes à l'avenir. IMG_3994.jpg

J'en ai fait de même pour la commande par câble aller-retour. il me faudra encore fixer le câble. Par ailleurs, celui dont je dispose est d'une section qui me semble un peu trop large. Il n'est donc pas à exclure que je doive m'en procurer un autre. IMG_4007.JPG

J'ai commencé à monter la platine servo de direction. Cette platine supporte le servo de direction, le module de gestion de double alimentation et les 2 accus de réception. Cette platine sera collée dans le fuselage, derrière la clef d'aile, entre les 2 ouïes d'aération. Elle permet également de rigidifier le fuselage, derrière la bulle, ce qui m'évide de rajouter un couple. IMG_3993.JPG

Enfin, j'ai commencé à percer les ouvertures de ventilation. IMG_4002.JPG

IMG_4004.JPG

Dremel_Micro.jpg Entre temps, ma chérie m'a offert cette magnifique nouvelle Dremel. Il s'agit de la Dremel Micro, parfaitement adapté à cette activité. Sans fil, légère, avec lumière intégrée sur la zone de travail. Cela m'a permis de commencer le perçage des aérations dans le nez du fuselage. Ouverture_nez_1.jpg

Quelques jours se sont passés et me voici de retour pour terminer la fixation du support moteur dans le fuselage. Et là, je crois halluciner! Mon collage a été fait complétement de travers. Pire, le couple n'est même pas plaqué au nez du fuselage. Heureusement, je n'avais mis que quelques points de colle. J'ai donc pu jouer de la Dremel et détacher le couple.

IMG_4075.JPG

IMG_4074.JPG

J'ai alors pu reprendre le collage, l'ajustage, vérifier la distance du moteur et l'ajuster également.

_DSC0757.jpg

_DSC0763.jpg

Le moteur était avancé à tel point que le cône était écarté de 6mm par rapport au fuselage. Ce gros écart très disgracieux a pu être récupéré partiellement en reculant le moteur de 3mm par l'ajout d'une cale. _DSC0766.jpg

unnamed.jpg

IMG_4105.jpg

Et à présent la colle sèche... de nouveau! Cette fois, le montage a été fait avec le moteur, en espérant que le placage sur le fond du fuselage soit suffisant! IMG_4109.jpg

Cette fois, le collage semble bon. Ca tient, ca ne bouge pas d'un poil et surtout le couple est correctement plaqué dans le fond du fuselage.

Ayant du passer une nouvelle commande chez un fournisseur, j'en ai profité pour prendre quelques vis de servo. Ces petites vis ne sont malheureusement plus fournies lors de l'achat d'un servo et j'avais du monter les miens avec différents modèle de différentes tailles. Hors par souci de facilité, j'apprécie de limiter le type de vis que je peux trouver sur mon modèle. Cela me permet de toujours avoir les outils nécessaires et des vis de secours pour le terrain sans avoir à transporter l'atelier à chaque fois! Ces vis sont appréciable car elles reprennent le principe des vis de fixation de servo (longueur, auto-taraudeuse, rondelle intégrée à la tête de vis...) La principale différence vient de la tête. Dans le cas présent, il s'agit de vis BTP, bien plus fiable et pratique que les tête pour tournevis plat ou cruciforme. VisServoBTR.jpg J'ai donc changé toutes les vis de fixations de servo par ce nouveau modèle.

Avant VisServoAvant.jpg

Après VisServoApres.jpg

Suite à cela, je me suis attaqué à la fabrication du support arrière du moteur. J'ai commencé par créer un modèle dans des chutes de bois tendre, pouvant facilement être travaillé au cuter, pour ensuite pouvoir utiliser le modèle pour tailler la version définitive dans une plaque de FDV. SimuSupportArriere.jpg

La version dégrossie dans une plaque de fibre de verre IMG_4146.jpg

IMG_4152.jpg

Une fois le support terminé, j'ai lancé son collage qui se fait en 2 temps. Un premier pour la fixation à la bonne position puis le second où l'on colle "vraiment" les pièces. Entre temps, j'ai également réalisé les ouvertures pour le passage du câble aller-retour et mis en collage la platine radio arrière. Cette platine à 2 fonctions. La principale est de servir de support pour le servo de direction et pour l'alimentation du récepteur.

IMG_4153.JPG

IMG_4154.JPG

IMG_4155.JPG

IMG_4156.JPG

IMG_4171.JPG

IMG_4172.jpg

IMG_4175.JPG

IMG_4177.JPG

IMG_4178.JPG

Les stabilisateurs sont assez simple à monter. Ils sont emboîtés sur une clef en carbone et l'incidence est gérée par un système de réglage. Malheureusement, pour une raison étrange, le fourreau de cette clef dans le fuselage est d'un diamètre un poil supérieur. Cela génère un jeu très important sur le stab. Pour le réduire, j'ai décidé d'ajouter de la peinture sur la clef dans la zone du fourreau. Une fois cela fait, le jeu est très fortement diminué. Suffisament pour le rendre négligeable.

clefStab1.jpg

clefStab2.jpg

J'ai souhaité garder la possibilité de démonter les stabs pour le transport. D'expérience, c'est une opération que je fais très rarement, tant que mon véhicule me permet de tansporter facilement l'avion. Mais dans certains cas, il est intéressant de pouvoir faire autrement. Pour cela, j'ai taillé 2 morceaux de bois dans lesquels j'ai encastré 2 écrous à griffe. Après avoir reporté sur le stab les emplacements des vis, j'ai percé du bon diamètre. Ainsi, les stabs peuvent être monté et démonté à souhait.

fixationStab1.jpg

fixationStab2.jpg

fixationStab3.jpg

La fin du montage approche! A présent, je me suis occupé de faire une platine support du contrôleur. Il s'agit d'une simple plaque carbone/nid d'abeille qui sera fixée sous le moteur. Le contrôleur sera fixé à la platine à l'aide de scratch.

platineControleur.jpg

A présent, je m'attaque au système de fixation de la bulle. Pour commencer, j'ai renforcé la bulle avec des bandes de carbone. Sans ces renforts, la bulle casserait à chaque montage/démontage du fuselage.

FixationBulleB1.jpg

FixationBulleB2.jpg

FixationBulleB3.jpg

FixationBulleB4.jpg

FixationBulleB5.jpg

FixationBulleB6.jpg

FixationBulleB7.jpg

FixationBulleB8.jpg

FixationBulleB9.jpg

Une fois fait, j'ai installé la seconde partie de la fixation dans la bulle. Le résultat est assez satisfaisant. FixationBulle.jpg

Ensuite, j'ai profité d'avoir reçu les roues de grand diamètre pour vérifier la garde au sol. Ce n'est pas folichon, mais cela devrait faire l'affaire. C'est toujours mieux qu'avec l'Axial où le train est devenu souple avec le temps et la garde au sol extrêmement ridicule. TestTrain1.jpg

TestTrain2.jpg

La roulette de queue est à présent fixée RouletteQueue.jpg

Maintenant, c'est au tour de la télémétrie. Il faut faire rentrer ça dans le fuselage et que tout soit propre! Un module GPS, 2 sondes thermiques (accu de propulsion et contrôleur), 1 capteur pour le suivi de la consommation des accus de propulsion, un capteur de vitesse de rotation du moteur. Ca en fait du monte à loger! TelemetrieC.jpg

La platine accu et celle du contrôleur sont collées CollagePlatineAccu.jpg

J'ai ajouté une ouverture à l'avant du fuselage pour mieux ventiler le moteur et l'électronique. Ouverture.jpg

J'ai fini la platine radio avec les prises d'ailerons et d'accus de réception. Les branchements sont commencés. Il ne manque plus que le contrôleur et la télémétrie. PlatineRadio.jpg

Et voilà! Après quelques heures supplémentaires, le Caelestia est prêt pour son premier vol. IMG_2415.JPG